Comment réduire sa facture d'énergie en cuisine ?

Que l’on souhaite préserver son porte-monnaie ou la planète, économiser l’électricité, le gaz et l’eau nous concerne tous. La cuisine est l’une des pièces les plus énergivores de la maison, avec le four, le lave-vaisselle, le micro-ondes, le frigo et le congélateur… Mais il est possible de faire des économies d’énergie en cuisine. C’est pourquoi, je vous partage aujourd’hui 5 éco-gestes faciles à mettre en place. Ces simples changements peuvent faire une grande différence sur votre facture d’énergie à moyen et à long terme…

En 2020, 10,5 % des Français […] ont dépensé plus de 8 % de leurs revenus pour payer les factures énergétiques de leur logement, et font partie des plus modestes.

La précarité énergétique suivie par l’ONPE au sein de l’ADEME

1 – Entretenir régulièrement son gros électroménager

Nettoyer ses appareils électroménagers de façon ponctuelle permet non seulement de réduire sa facture d’énergie, mais aussi d’allonger leur durée de vie. Je vous conseille de programmer sur votre agenda ces moments de nettoyage : ça vous fera une chose de moins à penser.

Dégivrez votre freezer et/ou votre congélateur tous les 3 mois environ. En effet, une couche de glace a tendance à se former assez rapidement. Elle agit comme un isolant : le moteur doit donc marcher de façon continue pour conserver la fraîcheur. Dépoussiérez aussi les grilles à l’arrière du réfrigérateur afin que la chaleur du moteur puisse s’échapper correctement.

Pour éviter les déperditions de température, pensez aussi à vérifier l’état des joints du four, ainsi que du frigo. Afin de préserver vos appareils, entretenez tous les filtres (lave-vaisselle et hotte) et vos plaques de cuisson. Dans le cas du lave-vaisselle, prenez garde au calcaire.

2 – Optimiser la cuisson de ses aliments pour faire des économies d’énergie en cuisine

Sur une plaque de cuisson

Pour éviter le gaspillage énergétique, utilisez des poêles et des casseroles ayant le même diamètre que vos plaques : cela évitera toute déperdition de chaleur. Aussi, ajoutez un couvercle en début de cuisson pour atteindre plus rapidement le point d’ébullition, puis baissez le feu : le frémissement suffit à cuire vos aliments.

Vous constaterez vite que ce simple geste fera déjà baisser votre consommation d’énergie… Mais saviez-vous que les plaques électriques et vitrocéramiques conservent la chaleur pendant quelques minutes après leur arrêt ? Alors, profitez de la chaleur résiduelle pour faire des économies d’énergie ! 5 à 10 minutes avant la fin de la cuisson, arrêtez-les : vous réduirez un peu la facture. Hélas, cette astuce n’est pas valable pour les plaques à induction et les gazinières.

Au four

Le mode de cuisson le plus économique est le four à chaleur tournante. Pourquoi ? Car il permet de cuire plusieurs plats en même temps : une bonne astuce si vous êtes adepte du batch cooking. Pour réchauffer vos plats au cours de la semaine, utilisez de préférence le micro-ondes. Ce dernier n’a pas besoin de préchauffage pour fonctionner : de quoi faire des économies d’énergie en cuisine.

Enfin, pensez à lancer votre programme de pyrolyse juste après la cuisson de votre repas. Ainsi, le four mettra moins de temps à monter en température.

Une femme sort un gratin du four.

3 – Utiliser son réfrigérateur de la meilleure manière

Économiser l’énergie en cuisine relève parfois de l’organisation. Une astuce pour soulager le moteur du frigidaire est de décongeler vos aliments dans une assiette, en bas du frigo. Il faudra juste penser à le faire plusieurs heures avant de cuire vos viandes, légumes ou poissons. Pour les petites unités, comptez 3 à 4 heures. Pour les grosses pièces, il faudra anticiper davantage : entre 12 et 24 heures.

À l’inverse, laissez vos restes de repas refroidir complètement avant de les stocker au frigo. Evitez au maximum les écarts de température en limitant l’ouverture de la porte. Enfin, le thermostat devrait toujours être réglé entre 4 et 5 °C pour la partie réfrigérante et -18 °C pour le congélateur.

Pour soulager le travail du moteur, le froid doit pouvoir circuler entre les denrées. Pensez donc à ne pas surcharger vos aliments dans le réfrigérateur. En rentrant des courses, ôtez les sur-emballages, comme les cartons des pots de yaourt.

⏩ À lire : Quelles sont les meilleures boîtes de conservation alimentaire ?

4 – Tirer parti de son lave-vaisselle

Le lave-vaisselle a la réputation d’être plus économe en eau que le lavage à la main. Quelques conditions sont toutefois nécessaires. Tout d’abord, ne rincez pas vos ustensiles avant le lavage. Ensuite, il est recommandé de n’exécuter que des programmes dits « éco ». Néanmoins, je ne respecte pas cette règle : je retrouve toujours des résidus sur les parois des verres. Je suis alors obligée de les re-nettoyer à la main. Je préfère utiliser le programme « auto ». C’est à vous de tester pour voir ce qui fonctionne le mieux pour vous. Dans tous les cas, remplissez toujours les casiers au maximum de leur capacité.

L’électricité est parfois moins chère la nuit. Vous pouvez vérifier que vous en bénéficiez sur votre abonnement. Si c’est le cas, vous pouvez faire tourner votre lave-vaisselle durant ces heures creuses. Ce conseil vaut aussi pour la machine à laver. Évidemment, si vous habitez en studio, ne suivez pas cette recommandation : la qualité de votre sommeil n’a pas de prix !

5 – Réutiliser les eaux de cuisson et de lavage

Ne faites plus couler l’eau en continu lorsque vous lavez vos fruits et vos légumes. Remplissez plutôt un bol ou un saladier d’eau froide et nettoyez-y vos végétaux. Vous pourrez ensuite l’utiliser pour arroser votre potager, par exemple. Lorsque vous le faites, réglez la température du robinet sur « froid ». En effet, pour cette faible quantité, l’eau n’aura pas le temps de chauffer : votre chaudière fonctionnerait pour rien.

Enfin, saviez-vous que vous pouviez réutiliser vos eaux de cuisson ? Cette astuce zéro-déchet est tout aussi économique, qu’écologique. Une fois refroidie, une eau non salée qui a servi à faire bouillir des légumes peut être utilisée pour arroser vos herbes aromatiques, vos plantes d’intérieur et votre jardin. Ses nutriments enrichiront la terre. À vous les belles plantes, à moindre coût !

Ces petits gestes simples du quotidien peuvent vous sembler dérisoires. Néanmoins, s’ils deviennent des habitudes, vous pouvez faire de belles économies d’énergie en cuisine. Bien sûr, pour la planète, ces mesures individuelles auront plus de poids si elles sont appliquées par le plus grand nombre. Alors, n’hésitez pas à partager ces astuces à vos proches qui ont un budget serré ou qui aimeraient protéger l’environnement. Réduire sa consommation énergétique en cuisine est facile. Il suffit d’avoir les bonnes informations et de modifier quelques habitudes.

Vous ❤️ ce contenu ? Vous êtes libre de le partager...