Le four à micro-ondes est-il un danger ? Est-ce une véritable petite bombe à retardement dans nos cuisines modernes ? Je vous rassure tout de suite : de nombreuses allégations traînent sur le net… et la plupart sont douteuses et non sourcées ! Avec quelques recherches, il est possible de démêler le vrai du faux. Dans cet article, je vous livre toutes les informations que j’ai trouvées via des sources de confiance, notamment scientifiques. Alors, le four à micro-ondes est-il dangereux pour la santé ? Peut-il provoquer des cancers ? Je réponds à ces questions dans la suite de l’article ! Je vous donnerai également les meilleurs conseils pour utiliser cet appareil électroménager en toute sécurité !

La cuisson au micro-ondes ne provoque pas de cancers

L’action des micro-ondes sur les aliments

Tout d’abord, penchons-nous brièvement sur le fonctionnement d’un four à micro-ondes. Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques qui vont forcer les molécules d’eau présentes dans les aliments à osciller. Ces dernières vont s’entrechoquer, ce qui va engendrer de l’énergie, de la chaleur.

⏩ Pour les curieux et les curieuses, je vous invite à lire cet article de Futura Sciences [1] qui est beaucoup plus détaillé.

L’aliment chauffé au micro-ondes ne devient pas radioactif

Mettons les choses au point : le micro-ondes produit des ondes et non de l’uranium ou des rayons X [5] ! L’OMS dit, je cite :

Pour dissiper certaines fausses idées, il est important de comprendre que les aliments cuits au four à micro-ondes ne deviennent pas « radioactifs ». Aucune énergie micro-ondes ne reste non plus dans la cavité ou dans les aliments une fois le four à micro-ondes éteint.

Radiation: Microwave ovens, site de l’OMS [2]

Jean-Michel Courty, physicien et professeur de physique à Sorbonne-Université, ajoute : « C’est comme lorsque vous éteignez votre téléphone : il n’émet plus. [3] »

Le four à micro-ondes n’altère pas plus les aliments que les autres modes de cuisson

L’utilisation du micro-ondes serait meilleure pour la santé que d’autres modes de cuisson

Le chauffage d’un aliment avec un four à micro-ondes va forcément le transformer… comme toutes les autres méthodes de cuisson. Certains nutriments vont être détruits, mais beaucoup moins que si l’ingrédient avait cuit dans l’eau, par exemple.

Si vous cuisez à l’eau, le problème, c’est que les bons nutriments vont aller dans l’eau de cuisson. D’où l’intérêt de cuire à la vapeur… ou au micro-ondes !

Jean-Michel Courty, physicien. Citation tirée du site officiel de TF1

Barry Swanson, un scientifique travaillant à la Washington State University, ajoute :

En fait, la cuisson au micro-ondes retient plus de nutriments que d’autres formes de cuisson, si vous n’utilisez pas beaucoup d’eau et ne surcuisez pas la nourriture.

Barry Swanson, scientifique alimentaire. Citation tirée du site du Center for Science in the Public Interest

Pour finir, Jim Felton, un scientifique du Lawrence Livermore Radiation Laboratory en Californie, a mené une étude aux conclusions stupéfiantes [4]… Comme vous le savez, griller ou frire de la viande peut créer des substances cancérigènes. Or, lorsque Felton et ses collègues mirent brièvement au micro-ondes des viandes, avant d’égoutter leur jus, puis de les griller, la plupart des précurseurs de ces cancérigènes potentiels ont été perdus avec les jus de cuisson !

Et « l’étude » d’Hans Hertel, alors ?

Une étude introuvable…

Lorsque je faisais mes recherches, je suis tombée sur plusieurs articles qui mentionnaient une étude menée par Hans Hertel, un chimiste alimentaire suisse, en 1989 (voire 1991 selon certaines sources). Par exemple, sur le site Passeport Santé, on peut lire ceci :

D’un point de vue strictement nutritif, le micro-ondes diminuerait la qualité des aliments. Un scientifique suisse, Hans Hertel, a avancé cette théorie lors d’une étude durant laquelle il a prouvé que la transformation des molécules des aliments, sous l’effet des ondes, appauvrissait leur teneur en nutriments

Propos recueillis dans l’article de Passeport Santé

Néanmoins, aucun des sites mentionnant cette étude n’incluait de lien vers l’étude originale menée par le scientifique. L’information semble copiée-collée d’un site à l’autre, sans aucune vérification approfondie !

Alors, j’ai cherché la fameuse étude d’Hans Hertel sur PubMed, Google Scholar, mais aussi dans plusieurs catalogues universitaires… sans succès ! Finalement, je suis tombée sur un document fourni par le site du Center for Science in the Public Interest [4], une organisation indépendante américaine à but non lucratif qui n’accepte pas de dons d’entreprises ou de gouvernements…

Aux conclusions décevantes !

Grâce à ce document, on découvre un aperçu de l’étude en question. On peut notamment lire qu’Hans Hertel et 7 personnes végétariennes se sont confinés dans un hôtel pendant 2 mois, à la fin des années 80. Là-bas, ils ont consommé du lait et des légumes chauffés dans un four à micro-ondes, mais aussi d’autres façons. La conclusion d’Hertel fut étonnante : consommer du lait et des légumes chauffés au micro-ondes causeraient des changements dans le sang des hommes qui « semblent indiquer le stade initial d’un processus pathogène, comme cela se produit au début d’une maladie cancéreuse. »

Les lecteurs qui lisent cet article ont aussi lu :  Quelles sont les meilleures boîtes de conservation alimentaire ?

Toutefois, cette étude n’a jamais été validée par la communauté scientifique internationale. En effet, la recherche d’Hans Hertel n’a jamais été publiée dans un journal scientifique, n’a jamais été évaluée par des pairs et aucun chercheur n’a jamais tenté de la reproduire… Barry Swanson, un scientifique alimentaire à la Washington State University à Pullman, ajoute :

Sans en savoir plus sur la manière dont il a mené cette étude, ce qu’il a mesuré, comment il l’a mesuré, et ce qu’il a trouvé, il est impossible de seulement commencer à évaluer ses conclusions.

Barry Swanson, citation traduite de l’anglais [4]

Dans ces conditions, il est compliqué d’accorder du crédit à la conclusion d’Hans Hertel… Pour les curieux et les curieuses qui auraient lu l’article de Passeport Santé, sachez que je n’ai pas non plus trouvé de trace d’une quelconque étude menée par le Search for Health…

Les recommandations d’utilisation pour un réchauffage en toute sécurité

Vérifier régulièrement l’état de son four à micro-ondes

Un micro-ondes en bon état n’est pas dangereux. L’appareil emprisonne les ondes électromagnétiques. C’est ce qu’on appelle une « cage de Faraday ». Un rayonnement très léger, et bien en deçà des normes acceptées, peut toutefois être émis à une très courte distance [2]. De plus, l’énergie est diffusée très rapidement avec l’éloignement. En effet, d’après l’OMS : « […] une personne située à 50 cm du four ne reçoit qu’environ un centième de l’exposition d’une personne qui serait située à 5 cm. »

Si vous portez un stimulateur cardiaque (un pacemaker), le site du gouvernement canadien se veut très rassurant [5]. La plupart des modèles actuels ne seraient pas impactés, tant que les seuils de radiation sont respectés. Néanmoins, si vous ressentez un inconfort ou une sensation d’étourdissement, vous devriez vous éloigner du four et consulter un professionnel de santé.

Ces fuites contenues ne sont valables que pour les micro-ondes en bon état et aux normes. Alors, nettoyez votre appareil régulièrement et vérifiez bien l’état du joint d’étanchéité de la porte. Enfin, faites toujours réparer votre appareil par un professionnel qualifié ! En cas de doute, n’utilisez pas votre four à micro-ondes.

Éviter l’utilisation de boîtes alimentaires en plastique

Vous le savez, il existe aujourd’hui des pictogrammes qui vous informent de l’utilisation des boîtes alimentaires.

Signification des pictogrammes affichés sur les boîtes de conservation

Toutefois, vous devriez éviter de passer toutes les boîtes alimentaires en plastique au four à micro-ondes. En effet, certains composés nocifs peuvent migrer dans les aliments chauffés…

⏩ Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de lire mon guide d’achat des meilleures boîtes alimentaires ! Je vous conseille notamment sur le choix de la matière, entre le verre, le plastique ou l’aluminium.

Des salades conservées dans des boîtes de conservation alimentaire en verre

Respecter les instructions de réchauffage des fabricants

Pour la même raison que dans la partie précédente, veillez à respecter scrupuleusement les instructions de réchauffage notées sur l’emballage des plats cuisinés industriels (même si on sait que ce genre de nourriture n’est pas vraiment bon pour la santé…).

À trop haute température, les composés nocifs peuvent migrer dans les aliments [6 ; 7]. En conclusion, il vaut mieux réchauffer le plat plus longtemps, mais à plus faible puissance, que l’inverse ! Ne réutilisez jamais des emballages en plastique à usage unique.

Patienter avant de déguster

Qui ne s’est pas déjà brûlé la langue en tentant de déguster un plat tout juste sorti du micro-ondes ? Il vaut mieux être patient pour quelques minutes. En effet, il existe un risque d’ébullition tardive [2 ; 3] ! La surface des récipients n’étant pas chauffée par les ondes du four (puisqu’elle ne contient pas d’eau), les bulles de vapeur ne peuvent pas s’y accrocher. Si on introduit dès la fin de la cuisson un élément solide ou liquide, la préparation brûlante peut déborder en une fraction de seconde !

Aussi, certains aliments peuvent exploser dans le micro-ondes, comme les hot-dogs, les œufs entiers ou les châtaignes cuites dans leur coquille.

Enfin, l’OMS [2] indique que les micro-ondes ne pénètrent pas bien dans les aliments plus épais, ce qui peut produire une cuisson inégale. Si certaines parties ne sont pas chauffées correctement, cela peut ne pas suffire à tuer les éléments pathogènes. Vérifiez tout particulièrement la cuisson du poulet. La chair doit toujours être cuite à cœur. Laissez reposer les aliments chauffés au micro-ondes quelques minutes avant de déguster. Cela permettra de bien répartir la chaleur dans l’ensemble des aliments.

Ce qu’il faut retenir

Alors, le micro-ondes est-il dangereux ? Lorsque j’écris ces lignes, aucun élément concret ne vient étayer l’hypothèse d’un quelconque danger à utiliser un micro-ondes dans le cadre d’une utilisation normale et en suivant les conseils de sécurité donnés ci-dessus. Néanmoins, il faut noter qu’il n’y a pas assez de recherches scientifiques sur les effets des micro-ondes sur le long terme. Ces ondes électromagnétiques sont utilisées à grande échelle dans de nombreux autres domaines, notamment dans les télécommunications (téléphonie, WIFI, etc.). Pour finir, je vous invite à toujours vérifier vos sources afin d’éviter de propager de fausses informations. Un article qui n’insère pas de liens vers les études qu’il mentionne devrait être fui le plus rapidement possible ! Pour conclure cet article sur une note d’humour : non, le Japon n’a toujours pas banni les micro-ondes de son territoire ! Eh oui, c’était une vraie fake news, pourtant ouvertement parodique, qui a bien circulé sur le net ces dernières années !

Sources documentaires :

  1. Futura, J. C. (s. d.). Comment ça marche : Entrez à l’intérieur du four à micro-ondes. Futura. https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-ca-marche-entrez-interieur-four-micro-ondes-51050/
  2. Radiation : microwave ovens. (s. d.). https://www.who.int/news-room/questions-and-answers/item/radiation-microwave-ovens/
  3. ANGLADE, C. (2022, 19 décembre). Le four micro-ondes est-il néfaste pour la santé ? TF1 INFO. https://www.tf1info.fr/sante/le-four-micro-ondes-est-il-oui-on-non-nefaste-pour-la-sante-2097313.html
  4. Schardt, D. (2005, avril). Microwave Myths, fact VS. fiction. Center for Science in the Public Interest. Consulté le 12 septembre 2023, à l’adresse https://www.cspinet.org/sites/default/files/attachment/microwavemyths.pdf
  5. Centre Canadien D’hygiène Et De Sécurité Au Travail, G. (2023, 5 avril). Fours à micro-ondes et leurs dangers. https://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/microwave_ovens.html
  6. Anses. (2015, 15 septembre). Four à micro-ondes et substances chimiques des emballages alimentaires. Consulté le 12 septembre 2023, à l’adresse https://www.anses.fr/fr/content/four-%C3%A0-micro-ondes-et-substances-chimiques-des-emballages-alimentaires
  7. Anses. (2015a, février 25). Emballages alimentaires : un réchauffage à puissance trop élevée augmente le risque de migration de substances. Consulté le 12 septembre 2023, à l’adresse https://www.anses.fr/fr/content/emballages-alimentaires-un-r%C3%A9chauffage-%C3%A0-puissance-trop-%C3%A9lev%C3%A9e-augmente-le-risque-de
Vous ❤️ ce contenu ? Vous êtes libre de le partager...