Boire de l’eau est une habitude saine et essentielle pour maintenir une bonne santé physique et mentale. Une hydratation correcte aide à réguler la température corporelle, à éliminer les déchets, les toxines et à maintenir la fonction digestive. Cependant, comme le dit si bien Paracelse, médecin au XVIe siècle : « C’est la dose qui fait le poison. » En effet, boire trop d’eau peut avoir des conséquences négatives sur la santé, et même, entraîner la mort… Eh oui, nous connaissons davantage les risques d’une déshydratation qu’une hyperhydratation. D’ailleurs, mon correcteur orthographique ne connaît pas ce terme ! Dans cet article préventif, je vous partage les dangers qui pourraient résulter d’une ingestion excessive de liquide. Vous retrouverez également une liste des symptômes qui devraient vous alerter et les recommandations en vigueur. Vous verrez aussi les pratiques dangereuses qui empoisonnent les réseaux sociaux.

Boire trop d’eau : quels sont les risques pour la santé ?

L’hyperhydratation se produit lorsque le corps absorbe plus d’eau qu’il n’en perd. Boire de l’eau trop vite et en quantité excessive peut entraîner une hyponatrémie, c’est-à-dire, une intoxication par l’eau. Les reins n’arrivent plus à suivre, ce qui engendre un déséquilibre électrolytique. La concentration de sodium dans le sang est alors trop basse par rapport à la quantité de liquide présente dans le corps.

Une forte rétention d’eau peut alors apparaître et se former dans le cerveau… Les cellules cérébrales gonflent, ce qui provoque divers symptômes neurologiques. Dans les cas d’hyponatrémie aigüe, l’œdème cérébral peut aboutir à un coma hydrique, et même être fatal…

⏩ La nutrition vous intéresse ? Cliquez ici pour lire l’article consacré aux nitrites.

Quels sont les symptômes de l’hyperhydratation ?

Lorsque l’hyperhydratation est légère, voire modérée, les cellules cérébrales ont le temps de s’adapter. L’augmentation de la pression dans le cerveau est contenue. Des symptômes légers peuvent apparaître, comme de l’inattention ou de la léthargie.

Par contre, lorsque cette intoxication par l’eau est plus sévère, elle peut engendrer :

  • des nausées ;
  • des vomissements ;
  • des troubles de l’équilibre ;
  • de la fatigue ;
  • des maux de tête intenses ;
  • un coma hydrique ;
  • des convulsions ;
  • des délires.

Dans les cas les plus graves, même s’ils sont très rares, l’œdème cérébral peut causer la mort. Alors, si vous constatez un ou plusieurs symptômes cités précédemment chez vous ou l’un de vos proches, appelez les urgences sans tarder. Gardez votre calme et expliquez le plus clairement possible tous les évènements récents, ainsi que les éventuels problèmes de santé de la personne en détresse. Si vous vous trouvez en Europe, le numéro d’urgence est le 112. En France, en cas de détresse vitale, composez le 15 (SAMU). Que vos symptômes soient légers ou graves, stoppez immédiatement votre consommation en eau.

Quelles sont les causes de cette hyperhydratation ?

Potomanie ou polydipsie psychogène : une consommation d’eau à outrance

La potomanie et la polydipsie psychogène désignent une consommation d’eau excessive ou une sensation de soif abusive. On retrouve ces symptômes dans certains troubles psychiatriques comme la schizophrénie. D’ailleurs, d’après la Revue médicale suisse : « […] jusqu’à 80 % des patients psychiatriques présentant une polydipsie et une intoxication à l’eau souffriraient d’une schizophrénie ».

De même, boire trop d’eau est fréquemment rencontré chez les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire, comme l’anorexie et la boulimie. L’eau est vue comme un outil permettant de purifier le corps. Néanmoins, comme nous l’avons vu précédemment, vous savez qu’il est tout à fait possible de s’intoxiquer avec de l’eau.

Les lecteurs qui lisent cet article ont aussi lu :  Le four à micro-ondes est-il dangereux pour la santé ?

Boire de l’eau en excès serait aussi un symptôme de diabète. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste.

Sportifs : une perte en sodium à compenser

Les athlètes sont aussi touchés par cette hyperhydratation. Au cours d’un exercice intense et prolongé, les sportifs doivent s’hydrater régulièrement pour compenser la transpiration. Néanmoins, il y a un risque d’élimination excessive des électrolytes présents dans le sang, c’est-à-dire, une carence en sodium. La consommation de boissons isotoniques réduit le risque d’hyponatrémie.

Si vous êtes un ou une athlète pratiquant de longues sessions sportives, il est fortement conseillé de se faire accompagner par des professionnels qui pourront vous donner les meilleurs conseils en terme d’hydratation, d’alimentation, de récupération sportive, etc. Aussi, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin généraliste ou à un médecin nutritionniste.

30-Day Water Challenge : une pratique dangereuse pour la santé

Pour finir, un défi né sur TikTok est dangereux pour la santé : le « 30-Day Water Challenge », aussi appelé « 30-Day Water Gallon Challenge ». L’objectif ? Boire entre 4 à 5 litres d’eau par jour, peu importe son âge, sa morphologie, son environnement ou son état de santé. Les bienfaits seraient d’avoir une peau brillante, d’avoir une meilleure digestion, voire de perdre du poids.

Comme la plupart des modes sur les réseaux sociaux, ces résultats ne reposent sur aucune étude concrète. Ce défi, déjà dangereux sur le court terme, pourrait également déclencher une potomanie, présentée au début de cette partie !

Boire de l’eau : quelle est la quantité et la fréquence à ne pas dépasser ?

La quantité idéale d’eau dépend de plusieurs facteurs

En règle générale, il est conseillé de boire entre 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Néanmoins, cette quantité est à adapter en fonction de votre :

  • alimentation : il y a de l’eau dans presque tous les aliments (bouillons, légumes, fruits, pâtes cuites…) ;
  • niveau d’activité physique : un marathonien devra plus s’hydrater qu’un pratiquant de yoga débutant ;
  • environnement : les besoins seront plus importants lors d’épisodes caniculaires ;
  • âge : une personne âgée a les mêmes besoins en eau qu’un jeune adulte, contrairement à un nourrisson ;
  • état de santé/situation particulière : par exemple, une femme enceinte devra bien s’hydrater pour elle et son fœtus ;
  • etc.

Les besoins en eau peuvent donc varier de jour en jour. Néanmoins, d’après le site du Centre d’information sur l’eau : « D’une manière générale, il est fortement déconseillé de boire plus de 5 litres d’eau par jour. »

Le site du CNRS indique aussi ceci : « La quantité globale d’eau nécessaire à un adulte de taille moyenne, vivant en région tempérée et ne fournissant pas d’effort physique particulier, est d’environ 2,5 litres par jour, dont environ 1 litre est apporté par les aliments et 1,5 litre par les boissons. »

La nutrition est un domaine qui évolue rapidement. De ce fait, ces recommandations peuvent changer au fil des ans. En attendant, je vous laisse quelques astuces qui vous permettront de savoir quelle quantité d’eau boire de façon quotidienne…

⏩ Un exemple d’avancée en nutrition ? Depuis 2022, l’Anses reconnaît officiellement les nitrites comme étant cancérogènes.

Les astuces pour savoir quelle quantité d’eau boire au quotidien

Avec tous ces chiffres, difficile de savoir quelle est la quantité d’eau idéale à consommer au quotidien… D’autant plus que la sensation de soif est déjà un signe de déshydratation…

D’après le site de la Mayo Clinic, votre apport hydrique est probablement suffisant si vous avez rarement soif et que votre urine est incolore ou jaune pâle. Essayez de boire en petite quantité, mais fréquemment au cours de la journée. Pour y penser, gardez une gourde sur votre bureau. Et si vous êtes un accro des calculs, cet article du site VIDAL, devrait vous intéresser.

Boire trop d’eau, trop vite, peut avoir de graves conséquences sur la santé… Vous pouvez même en mourir. Alors, hydratez-vous, mais n’abusez pas, afin que votre consommation d’eau ne soit pas supérieure aux besoins de votre organisme. La clé reste de s’hydrater souvent, mais en petites quantités. Cela évitera une surcharge des reins et la diminution du sel présent dans le sang. Que vous soyez un grand sportif, que vous ayez continuellement soif ou que vous vous posiez des questions sur votre santé, il est essentiel de vous adresser à un professionnel de santé qualifié. En effet, un article de blog ou un livre ne pourra jamais être personnalisé à 100 %. En cas de problème grave, contactez les urgences. Sinon, parlez-en à votre médecin.

⏩ Cet article vous a plu ? Celui consacré aux « bébés Coca » devrait également vous intéresser.

Vous ❤️ ce contenu ? Vous êtes libre de le partager...